Voyages

Visiter Buenos Aires : 6 choses à faire absolument !

visiter buenos airesvisiter buenos aires

6 suggestions et quelques conseils avisés d’une résidente pour découvrir la capitale argentine

Vous voilà sur le point de réaliser un rêve fou : découvrir l’Argentine ! Des spectaculaires chutes d’Iguazú aux glaciers de Patagonie, le pays des gauchos est un patchwork de paysages à couper le souffle. Mais avant de partir chevaucher dans la pampa, il y a une escale incontournable : Buenos Aires. Située sur les bords du fleuve Río de la Plata, la capitale fédérale s’étend sur plus de 200 km², presque le double de la superficie de Paris ! Ses habitants sont appelés les Porteños, c’est-à-dire les « habitants du port ». On y parle un envoûtant espagnol rioplatense. La capitale argentine est considérée comme l’une des villes les plus européennes du continent sud-américain. Mais elle garde des atouts charme bien à elle ! Vous souhaitez planifier votre séjour pour visiter Buenos Aires ? Voici 6 suggestions d’activités et des conseils pratiques pour découvrir une ville immense et chaotique, mais terriblement séduisante.

1. Se promener dans au moins 7 des 48 quartiers de Buenos Aires

visiter buenos aires
Visiter Buenos Aires, c’est d’abord se perdre dans ses rues, sur les traces de son histoire. La Ciudad Autónoma est divisée en 48 barrios ou quartiers. Voici les 7 à ne pas manquer !

Montserrat

C’est le cœur historique et le centre de la vie publique du pays. Sur la place de Mai, ou plaza de Mayo, se dresse la Casa Rosada, le palais présidentiel rose. On y trouve aussi le très bel édifice colonial du conseil municipal, le Cabildo, ainsi que la Catedral Metropolitana et de grandes banques. L’avenida de Mayo, bordée de platanes centenaires, vous mènera jusqu’au Congrès de la Nation. En chemin, une petite pause-café — ou plutôt chocolate con churros — s’impose au café Tortoni. Elle vous donnera des forces pour l’ascension du palais Barolo. L’architecture de cet immeuble insolite est inspirée de la Divine Comédie de Dante. Au dernier étage, vous aurez une vue imprenable de la métropole à 360°.

San Nicolás

Juste au nord de Montserrat, San Nicolás est commercial et très animé. Après une petite promenade dans les rues piétonnes Lavalle et Florida, entrez dans les Galerías Pacífico. L’intérêt principal de ce centre commercial couvert réside dans les superbes fresques de sa coupole. À l’intersection des avenues Corrientes et 9 de Julio, se dresse l’obélisque emblématique de Buenos Aires. La 9 de Julio est l’une des artères les plus larges de la planète. Sur Corrientes, vous trouverez de nombreux théâtres, cinémas et boutiques de livres d’occasion. Non loin de là, trône le Teatro Colón, l’un des plus prestigieux opéras au monde. L’intérieur est sublime !

San Telmo

En 1536, le conquistador espagnol Pedro de Mendoza choisit cet endroit pour y installer une petite colonie. Ce fut la toute première fondation de la ville. San Telmo offre un décor enchanteur, comme tout droit sorti d’un roman. Il est connu pour ses boutiques d’antiquités, sa feria dominicale et ses danseurs de tango sur la plaza Dorrego. Son très joli marché couvert vaut le détour !

La Boca

Ce quartier ouvrier est réputé pour ses maisons colorées de tôle ondulée. Il est vrai que le Caminito est un spot idéal pour de jolies photos… à moins qu’il ne soit trop bondé, surtout le week-end ! Je trouve qu’un tourisme excessif et « trop kitch » fait perdre son charme à l’endroit. Mais je vous suggère d’y faire un tour pour vous faire votre propre opinion. La Boca, c’est aussi et avant tout un club de football, et pas n’importe lequel, celui de Maradona : le Boca Juniors ! L’imposant stade bleu et jaune (les couleurs de l’équipe), la Bombonera, ne passe pas inaperçu…
Powered by GetYourGuide

Puerto Madero

En bordure du fleuve, se dressent les gratte-ciel de Puerto Madero. Huppé et tranquille, le cadre est idéal pour une séance de sport en plein air, ou un dîner sur les docks. Ceux-ci sont particulièrement prisés en fin d’après-midi : les photographes professionnels y côtoient les habitants venus boire une bière après le travail. L’un des symboles du port est le puente de la Mujer ou pont de la Femme. Si votre budget vous le permet, rendez-vous au bar du dernier étage de l’hôtel Alvear à l’heure du coucher du soleil ! C’est juste magique !

Recoleta

Recoleta est une zone résidentielle à l’allure parisienne. Face au centre culturel, son célèbre cimetière rappelle celui du Père-Lachaise. Les admirateurs sont toujours nombreux autour du mausolée d’Eva Perón, illustre actrice et femme politique nationale. La Floralis Genérica est une énorme fleur métallique qui s’ouvre et se ferme avec la lumière du jour.

Palermo

Impossible de visiter Buenos Aires sans déambuler dans son plus grand quartier ! Chic et branché, il est apprécié des étudiants et jeunes créateurs pour sa vie nocturne et ses boutiques design. Ne manquez pas la plaza Serrano (ou Cortázar) dans le Vieux Palermo.
💡Cette présentation est non exhaustive ! Pour connaître les musées, les expositions et les événements organisés durant votre séjour, consultez la page officielle de l’office du tourisme de Buenos Aires. Quelques mots d’espagnol ou d’anglais vous suffiront pour avoir les informations principales !

2. Déguster les spécialités culinaires argentines dans des lieux typiques

buenos aires spécialités culinaires

Visiter Buenos Aires, c’est aussi faire l’expérience de ses saveurs… Et il y a de quoi faire !

Dans les salons de thé

Pour le petit-déjeuner ou le goûter, les Portègnes aiment se rendre dans les salons de thé traditionnels appelés confiterías. La formule la plus appréciée est le café au lait (café con leche), accompagné de medialunas, ces demi-lunes, plus petites que nos croissants français. Il existe une grande variété de facturas ou viennoiseries. Elles sont souvent fourrées à la crème pâtissière ou à la confiture de lait, le fameux dulce de leche. Cette douceur nationale agrémente presque tous les desserts. Vous n’y échapperez pas !

Voici quelques confiterías et cafés dans des décors somptueux : 

  • – la Confitería Ideal ;
  • – la confitería Las Violetas ;
  • – le Café de los Angelitos ;
  • – l’Ateneo Grand Slpendid, l’une des plus belles librairies du monde.

Dans les bars, restaurants… ou chez les locaux

Vous le saviez peut-être déjà, la viande est une spécialité locale ! C’est pourquoi les parillas sont nombreuses. Ces restaurants traditionnels vous serviront des parilladas. Il s’agit de grillades à partager, composées de morceaux nobles, mais aussi d’abats. Quand il fait beau, les Argentins aiment organiser chez eux des asados, comprenez des barbecues… J’ose le terme à mes risques et périls ! Car ils vous le diront eux-mêmes, un asado n’a RIEN à voir avec un basique barbecue français !

En cas de petit-creux, testez une empanada (encore chaude !) La plus courante est au bœuf, mais on en trouve au poulet, au fromage, aux légumes, etc. Les Porteños sont aussi très friands de pizzas et de glaces…  meilleures qu’en Italie bien sûr !

Enfin, si vous êtes végétarien ou vegan, pas de panique ! De plus en plus de restaurants et boutiques diététiques vous proposeront des plats adaptés. 

Mes recommandations : 

  • – les parillas La Brigada et La Cabrera ;
  • – les bars et restaurants classés Bares Notables, comme El Federal, ou le bar littéraire La Poesía (mon préféré).

3. Flâner et faire du sport dans les espaces verts portègnes

Buenos Aires sport

La métropole est réputée pour ses allées boisées, ses places végétalisées et ses nombreux parcs. Au printemps, lorsque fleurissent les jacarandas, elle revêt une magnifique parure violette.

Les plus jolis endroits pour prendre un grand bol d’air

  • – Le parc du Trois Février, ou Parque Tres de Febrero : ses 370 hectares font le bonheur quotidien des joggeurs et des flâneurs. On s’y donne rendez-vous le soir ou le week-end pour faire du sport, ou boire du maté sur les pelouses. Vous pourrez vous promener autour de ses plans d’eau, dans sa roseraie et son magnifique jardin japonais. Le parc comprend de nombreux complexes sportifs (clubs de tennis, d’équitation, gymnases, etc.) et l’hippodrome de Palermo.
  • – Juste à côté de la place d’Italie, le Jardin botanique est, selon moi, le plus bel espace vert de la ciudad ! Une vraie bulle de fraîcheur et d’exotisme !
  • – Sur les rives du fleuve, derrière Puerto Madero, s’étend une réserve écologique côtière : la Reserva Ecológica Costanera Sur. On se croirait à la campagne ! Il est possible de participer à des ateliers d’observation des oiseaux. Des vélos sont disponibles à la location pour parcourir des kilomètres d’allées boisées.

Attention, Buenos Aires a beau être une cité côtière, ce n’est pas une station balnéaire. Le fleuve est trop pollué. Le littoral offre de très belles plages à quelques centaines de kilomètres au sud.

Le sport de plein air le plus pratiqué en Argentine

Vous constaterez que n’importe quelle petite parcelle de pelouse… (ou de goudron !) devient vite un terrain de football. Le ballon rond est plus qu’un sport national ! C’est même une raison de vivre qui déchaîne toutes les passions. Il est rare qu’un résident ne soutienne pas avec ferveur une équipe locale (qui ne correspond pas forcément à celle de son quartier). La vie urbaine qui s’arrête lors d’un match de foot est une expérience unique ! Lorsque l’Albiceleste joue, les rues sont encore plus désertes qu’en plein confinement… Restez tout de même prudent si vous assistez à un partido : on le sait bien, le football génère autant de cohésion sociale que de divisions… parfois violentes…  

💡À lire aussi : Tourisme durable : 12 astuces pour s’y mettre sans attendre

4. Se perdre dans les ferias colorées

visiter buenos aires ferias

La feria de San Telmo

Les week-ends sont colorés par un grand nombre de ferias ou marchés à ciel ouvert. La plus connue est celle de San Telmo. Tous les dimanches, sur la place Dorrego, la foire des Antiquaires vous donne l’impression de changer d’époque. Sur la calle Defensa, jusqu’à la plaza de Mayo, les stands d’artisanat, de photos ou de peintures se succèdent. C’est l’occasion de faire le plein de jolis petits souvenirs en lien avec la culture portègne : des vêtements en cuir, des bijoux en argent, ou des calabazas (calebasses) pour boire le maté.

Cette boisson caféinée est un symbole de la vie sociale argentine. On le boit parfois seul, mais on le partage souvent en famille ou entre amis. Si l’infusion semble très amère au départ (ça passe mieux avec du miel), on finit souvent par s’y habituer… jusqu’à ne plus pouvoir s’en passer ! Vous ne pouvez pas visiter Buenos Aires sans y goûter !

Les autres ferias 

Ci-dessous une petite liste de ferias qui valent le déplacement : 

  • – Le marché artisanal de la plaza de Francia, à Recoleta.
  • – La feria itinérante Sabe la Tierra : elle propose des aliments biologiques ou vegans, ainsi que des cosmétiques naturels. Le site officiel de la ville vous permettra de savoir où elle se trouve durant votre séjour.
  • – Les nombreuses ferias americanas, dans des boutiques couvertes. Semblables à des braderies, elles proposent des vêtements de seconde main, souvent d’un bon rapport qualité prix. 
  • – Pour les plus courageux — c’est un peu excentré —, l’incroyable fête dominicale de Mataderos. Des stands de produits artisanaux, des danses folkloriques en costumes traditionnels et des gauchos à cheval vous y attendent !

5. Découvrir et vous initier au tango argentin

Buenos Aires tango argentin

Qui n’a pas un jour retenu son souffle devant la beauté d’un tango argentin ? La « danse des faubourgs » est l’une des plus gracieuses, sensuelles et compliquées au monde… Elle est inscrite depuis 2009 au patrimoine mondial immatériel de l’UNESCO.

Les spectacles de tango

Vous croiserez sûrement des danseurs dans les rues et les restaurants de San Telmo ou La Boca. Ils travaillent au chapeau et — comme c’est le cas de nombreux artistes — leur salaire n’est guère proportionnel à leur talent… Ils vous en mettront plein les yeux ! Dans un autre registre, les casas de tango offrent des spectacles sophistiqués et époustouflants. Les tarifs de ces cabarets, à la fois traditionnels et luxueux, sont souvent « touristiques ». Mais visiter Buenos Aires sans assister à l’un de ces shows n’est pas envisageable ! Des chorégraphies de haut vol s’enchaînent sur de la musique en vivo. Il n’y a qu’en Argentine qu’on trouve des chanteurs et des orchestres de cultura tanguera de cette qualité ! 

Voici mes spectacles préférés : 

  • – Michelangelo, dans un édifice historique au cachet fou, avec ses voûtes en briques rouges ;
  • – La Ventana ;
  • – El Aljibe ;
  • – Gala Tango. 

En plus du tango, ces 4 shows vous présentent du folklore avec d’impressionnants numéros de boleadoras.

Powered by GetYourGuide

Les milongas

Enfin, impensable de visiter Buenos Aires sans s’initier à sa danse emblématique. C’est possible dans l’une des nombreuses milongas. Ces bals nocturnes sont les rendez-vous des passionnés, pour qui le tango est un véritable mode de vie. Des cours groupaux sont proposés en début de soirée pour débutants ou confirmés. Et nul besoin d’être accompagné pour y assister ! Après votre leçon, restez admirer le bal en dégustant un verre de Malbec. Rien ne vous oblige à entrer en piste ! Il est même préférable de ne pas vous y risquer avant d’avoir acquis les bases. Milongas jeunes ou plus âgées, traditionnelles ou « New Age », il y en a pour tous les goûts ! Consultez le programme quotidien (en français !).

6. Prendre quelques jours pour sillonner les environs de la capitale argentine

Buenos Aires et alentours

Visiter Buenos Aires, c’est aussi parcourir… sa province, très étendue et rurale. Vous découvrirez une facette totalement différente de l’Argentine. À moins de 100 km de la capitale, on a déjà l’impression d’avoir changé de pays !

Les estancias

Les estancias sont des grandes propriétés agricoles traditionnelles. Elles sont nombreuses à proposer des días de campo, des journées à la campagne. Au programme : repas et musique typiques, balades à cheval, possibilité d’assister au travail du bétail ou à des démonstrations de dressage de chevaux, etc. Vous pouvez y rester plusieurs jours. Le petit village gaucho de San Antonio de Areco est connu pour ce type d’estancias, comme El Ombú ou La Porteña.

La ville de Tigre

Tigre, dans le delta du fleuve la Plata, se caractérise par ses nombreuses îles. Elles sont accessibles en naviguant sur ses canaux. Un petit air d’Amazonie à seulement 28 km de la capitale ! Vous pourrez louer une cabane pour quelques jours et pratiquer des activités nautiques. Selon moi, Tigre vaut le détour, mais le tourisme de masse a conduit à une surexploitation de la ville. Ne vous attendez pas à une grande tranquillité en saison haute ou pendant les fines de semana ensoleillées…

Powered by GetYourGuide

Les villes côtières de la proche banlieue

Les villes résidentielles de Vicente López, San Isidro, et San Fernando offrent de jolies promenades le long du fleuve. Vous pourrez profiter d’un bain de soleil, ou dîner dans un restaurant au bord de l’eau.

Toutes ces destinations sont accessibles en bus ou en train depuis la gare de Retiro.

Visiter Buenos Aires, quelques informations pratiques

Les formalités d’entrée en Argentine

Les Français bénéficient d’un droit de séjour touristique de 90 jours à leur entrée sur le territoire. Il est nécessaire de présenter un passeport valable pendant au moins 3 mois.

Quel est le meilleur moment de l’année pour visiter Buenos Aires ?

Il est préférable de programmer votre séjour au printemps ou en automne. (N’oubliez pas que les saisons sont inversées dans l’hémisphère sud !) En plein été, le très fort taux d’humidité rend l’atmosphère particulièrement étouffante. Ce sont aussi les vacances scolaires, et certains magasins, musées ou milongas sont fermés. Mais la belle saison est idéale pour vadrouiller ensuite en Patagonie. Quant à l’hiver austral, il vous permettra d’assister au Championnat du monde de tango dans la capitale, un spectacle époustouflant !

Quelle est la monnaie locale de l’Argentine ?

La monnaie locale est le peso argentin. Le dollar américain est très utilisé. Dans les lieux touristiques, il est souvent possible (et apprécié !) de payer en euros. Attention, le taux de change varie énormément selon les bureaux : certains vous changeront au taux officiel, d’autres au taux parallèle, dit blue.

Comment se déplacer à Buenos Aires ?

Je vous conseille d’acheter une carte « sube » au guichet d’une station de subte, le métro. Elle vous servira aussi pour prendre les bus, les colectivos. Ces derniers sont très nombreux et permettent de voyager à faible coût. Mais se repérer dans le réseau demande un peu (voire beaucoup) de pratique… Les rues sont à sens unique : votre arrêt ne sera jamais au même endroit à l’aller et au retour. Le prix à payer dépend de votre destination. Commencez donc à vadrouiller à pied, en métro ou en taxi (noir et jaune). Vous pouvez aussi commander un Uber via l’application. Le trafic automobile est très dense, surtout aux heures de pointe. Prenez du large !

💡 Optez aussi pour le Pass Buenos Aires.

Sommes-nous en sécurité à Buenos Aires ?

Buenos Aires est une ville plutôt sûre dans les endroits touristiques. Mais nous sommes dans une capitale ! Faites attention aux vols à l’arraché sur l’avenida 9 de Julio, et surveillez bien vos effets personnels dans les restaurants. Il est préférable de garder votre argent et vos papiers dans une petite pochette près du corps.

Certaines zones sont plus sensibles, en particulier de nuit : la Plaza Once, les quartiers de Constitución, Flores, ou encore La Boca et Mataderos en dehors des secteurs touristiques. Le mieux est d’éviter d’y aller seul. Renseignez-vous toujours auprès des locaux avant vos excursions.

Faut-il laisser des pourboires en Argentine ?

En Argentine, laisser un pourboire dans un bar ou restaurant « va de soi », au risque de ne pas être bien vu. Le montant est libre, mais il est censé correspondre à environ 10 % de la note. Lorsque je travaillais comme serveuse, mes collègues me laissaient toujours les tables de Français. La raison officielle ? La barrière de la langue. La réalité ? Ils savaient qu’il n’y aurait pas, ou peu, de pourboire.

J’espère que ma to do list et mes conseils avisés vous seront utiles pour visiter Buenos Aires ! Une bonne dose d’organisation et un goût prononcé pour l’inconnu sont les clés d’un voyage réussi. Je vous souhaite une expérience riche en couleurs, sons, odeurs et saveurs. Mais aussi… en abrazos, ces étreintes amicales que tout le monde fait spontanément en Argentine. Pour ma part, j’ai succombé au charme de cette ville du sud. À son mode de vie latino. À son tango. Et au chamuyo (aux « belles paroles » en dialecte lunfardo) des Porteños. Je vous préviens juste :  je suis loin d’être la seule voyageuse de passage qui a posé ses valises à Buenos Aires…

Vous souhaitez poursuivre votre voyage en Amérique latine ? Suivez le guide pour organiser votre road trip au Guatemala ou en Colombie.