Voyages

Voyager au Guatemala : 3 raisons d’adorer cette destination

Voyager au guatemalaVoyager au guatemala

Voyage au Guatemala : 3 raisons de visiter le pays du printemps éternel

Le Guatemala est de plus en plus prisé des voyageurs. Et pour cause, ce petit pays d’Amérique centrale a tout pour séduire : un climat clément, des paysages variés, une culture riche et colorée et même des volcans actifs que l’on peut admirer de très près. Pour le globe-trotter en quête d’exotisme et d’aventure, c’est une destination à privilégier. Voici les principales raisons de voyager au Guatemala, le pays du printemps éternel. 

1) Climats et des paysages : opter pour un concentré de diversité

Le Guatemala est un petit pays qui concentre une variété de climats et de paysages. En parcourant peu de kilomètres, tu peux explorer des environnements très différents.

La jungle maya

Au nord, le département de Péten est une immense plaine tapissée de forêts tropicales humides, de rivières et de grands lacs comme celui de Péten Itza. C’est ici que se regroupe l’essentiel des cités mayas telles que Tikal. Tu y rencontreras à coup sûr des singes araignées, entendra les impressionnants cris des singes hurleurs et pourras admirer toutes sortes d’oiseaux colorés. Peut-être même que tu pourras apercevoir des crocodiles et alligators.

La chaîne volcanique

L’ouest et le centre du pays composent la région des volcans et des hauts plateaux (Altiplano). Dans ce secteur au relief escarpé, les montagnes luxuriantes sont parsemées de villages indigènes vivant majoritairement d’une agriculture vivrière et d’artisanat. Les plantations de maïs et de café recouvrent les flancs de collines. On trouve dans cette région les 3 villes principales du pays : Guatemala City, Antigua et Quetzaltenango.

La plaine pacifique

Entre la chaîne volcanique et l’océan, cette bande côtière à la chaleur étouffante est la première zone agricole du pays. Le paysage plat, constitué d’un sol sableux et fertile, est ponctué de grandes fincas et de cours d’eau souvent bordées de mangroves. On y cultive essentiellement des produits destinés à l’exportation tels que les cannes à sucre, le cacao, les bananes ou encore les mangues. Les plages de sable noir attirent un tourisme balnéaire où la pratique du surf est bien développée. À la bonne saison, tu peux assister aux éclosions des œufs de tortues.

La côte atlantique

Le petit linéaire de littoral à l’est du pays est un espace tout à fait à part dans le territoire guatémaltèque. On peut facilement se croire en Floride et quelques kilomètres plus loin sur une île des Caraïbes. Ici vivent les derniers représentants du peuple Garifuna du Guatemala. Grande réserve de faune et de flore sauvage lacustre, la zone est particulièrement appréciée des naturalistes.

Voyager au Guatemala

2) Culture et peuples : s’imprégner de couleurs et d’optimisme

Un peuple joyeux et positif

Encore plus que sa richesse écologique, ce qui fait toute la beauté du Guatemala, c’est son peuple. Les Guatémaltèques sont absolument incroyables. Empreints d’optimisme et d’une gentillesse innée, ils aiment faire découvrir leur culture. J’ai particulièrement apprécié l’état d’esprit général qui règne dans ce pays. Sans cesse animés d’une volonté de progresser, ils agissent avec détermination tout en valorisant le moment présent. Un déploiement de force tranquille mêle efficacité, calme et bonne humeur.

Si certains foyers ont un fonctionnement semblable du mode de vie occidental, la majorité des Guatémaltèques gardent une approche traditionnelle. Ils vivent à plusieurs générations sous le même toit et chacun participe à sa manière à l’économie familiale : agriculture, artisanat, marchés de producteurs et travail à la maison. La saisonnalité des activités agricoles et les fêtes religieuses ponctuent la vie sur place.

Un pays multiculturel

De par son histoire et la diversité de son territoire, le Guatemala est un pays multiculturel articulé autour de la civilisation maya et hispanique. On compte plus de 20 langues régionales parlées dans la vie quotidienne. L’espagnol se parle dans un cadre professionnel ou avec les touristes, sauf dans les grandes villes où c’est la langue usuelle.

Chaque communauté possède ses tenues traditionnelles colorées dont la majorité des femmes sont habillées chaque jour. De vastes marchés alimentaires et artisanaux (vêtements, peintures, bijoux…) sont présents dans chaque village. De très nombreuses fresques d’influence maya ornent les façades des bâtiments. L’essentiel des transports en commun s’organise avec des chicken bus. Ce sont des bus scolaires réformés des États-Unis qui sont restaurés et décorés de motifs multicolores. Emprunter ce moyen de transport devient toute une aventure, une immersion au cœur de la culture guatémaltèque. 

Tout ceci mis bout à bout fait du Guatemala un pays haut en couleur, très agréable à visiter. Voyager au Guatemala permet de booster sa joie de vivre.

People Guatemala

3) Voyage au Guatemala : découvrir une Terre de Feu

Le Fuego et l’Acatenango

L’une des attractions phares du Guatemala est l’ascension du volcan Acatenango. Depuis cette montagne, tu peux admirer les éruptions de son jumeau, le Fuego. Assister à un tel spectacle et ressentir le magnétisme de la Terre fait se sentir humble et puissant à la fois. C’est une expérience incroyable, surtout si tu choisis l’option avec campement face aux explosions. Et la vue depuis le sommet au petit matin est absolument exceptionnelle. 

C’est une excursion plutôt sportive, mais qui reste à la portée du plus grand nombre. Dans le cas où tu douterais d’avoir la condition physique nécessaire, sache qu’il est possible de grimper à cheval et d’engager des porteurs. Si cela peut te permettre de vivre cette fabuleuse aventure, ne t’en prive surtout pas. Assure-toi seulement que les prestataires qui t’accompagnent sont rémunérés correctement et que les animaux sont bien traités. 

Tous les hôtels et agences de voyages du Guatemala proposent ce trek. Je te suggère, toutefois, de le réaliser avec des guides locaux. Ainsi tu participes directement à l’économie des petits villages alentour et tu vivras un moment authentique au cœur de la culture guatémaltèque. Pour avoir testé, et même effectué un volontariat de plusieurs semaines chez eux, je te recommande V-hiking Tour. Avec Elvin et sa famille, impossible que tu sois déçu·e.

El fuego guatemala

Le Pacaya

Avec de la chance, le volcan Pacaya sera peut-être actif au moment de ton séjour. Il ne l’est pas en permanence, mais c’est relativement fréquent.

Il suffit d’une heure de marche pour atteindre les rivières de lave. C’est absolument magique d’assister à un tel spectacle, d’évoluer à à peine quelques mètres de la roche en fusion. C’est un endroit somptueux pour partager un instant inoubliable en famille ou entre amis. Votre guide vous fera déguster des chamallows grillés dans les entrailles de la Terre et vous pourrez même y manger une pizza cuite sur le sol incandescent. 

Et tous les autres volcans de la cordillère 

On recense 37 volcans au Guatemala, dont 3 actifs : le Fuego, le Pacaya et le Santiaguito.

Quel que soit l’endroit où vous vous trouvez, ils seront toujours là pour ponctuer votre champ de vision : 

  • – l’imposant volcan d’Agua à pied de la ville d’Antigua ;
  • – le plus haut sommet du Guatemala, le Tajumulco ;
  • – les 3 volcans qui encerclent le lac Atitlán : San Pedro, Atitlán et Toliman ;
  • – Le Tacana, un volcan binational frontalier avec le Mexique ;
  • – Santa Marta et Zunil, proches de Quetzaltenango, la seconde ville du pays.

Et tant d’autres sommets, que tu pourras arpenter. De même, tu peux aussi choisir de te prélasser dans les nombreuses sources d’eau thermale, comme celles de Fuentes Georginas.

Voyager au guatemala

Voyager au Guatemala : les incontournables

Antigua Guatemala

Antigua, l’ancienne capitale, est la plus jolie ville du Guatemala, voire d’Amérique centrale. Fondée par les Espagnols en 1543, c’est une somptueuse petite ville coloniale. Il est charmant d’y flâner quelques jours. La beauté d’Antigua est due à sa richesse architecturale, mais aussi à son cadre naturel exceptionnel. Située au pied des volcans Agua, Fuego et Acatenango, la cité a été victime de diverses catastrophes sismiques. Malgré les tremblements de terre, les principaux édifices de la ville ont été reconstruits. D’autres s’admirent à l’état de ruines. La ville offre tous les niveaux de services hôteliers et de restauration, marchés traditionnels, diverses activités touristiques liées à l’exploitation du cacao et des pierres de jade.

Antigua guatemala

L’Acatenango et le Fuego

Si tu ne dois faire qu’une seule chose au Guatemala, c’est sans conteste l’ascension de l’Acatenango. En te rapprochant d’un guide comme V-hiking Tour, tu trouveras la solution qui te convient pour réaliser cette excursion incontournable.

Le lac Atitlán

Considéré comme l’un des plus beaux du monde, le lac Atitlán est un lac d’altitude formé par l’effondrement d’un cratère. Il est encerclé de 3 volcans parfaitement coniques qui confèrent au lieu un caractère sacré. Une douzaine de communes se répartissent sur ses berges avec éclectisme : 

  • – des villes dynamiques de belle taille comme San Pedro ou Panajachel où se mêlent vie traditionnelle et touristique ;
  • – des villages typiques à l’artisanat foisonnant comme San Juan ;
  • – de tout petits pueblos peu fréquentés des étrangers ;
  • – le village hippie de San Marcos qui attire du monde entier des amateurs de yoga et de tout genre de pratiques new age.

Une jolie petite balade sur le sommet de la « nariz de l’indio » offre un panorama splendide sur le lac. À faire de préférence à l’aube ou au crépuscule.

Le lac Atitlán est spécialisé dans le tourisme linguistique. Nombreux sont les voyageurs au long cours qui s’y arrêtent une semaine ou deux pour parfaire leur espagnol dans l’une des multiples écoles. Les prix sont imbattables, la qualité des cours est exceptionnelle et le cadre est idyllique.

Pour découvrir cette région, je te recommande de faire appel à Tour Guide Salvador, un guide passionné et spécialisé en ornithologie. Avec lui, tu pourras notamment observer de magnifiques quetzals, l’oiseau national. On connaît aussi cet oiseau mythique de la civilisation maya sous le nom de serpent à plumes.

Lac atitlan guatemala

Tikal et Flores

Le site archéologique de Tikal est l’une des plus grandes cités mayas découvertes à ce jour. De nombreuses ruines issues des civilisations précolombiennes au Guatemala, au Mexique et au Bélize, le site de Tikal est l’un des plus impressionnants. Le lieu est remarquable par sa taille et l’état de conservation des édifices. Il l’est aussi par l’environnement dans lequel il s’inscrit au milieu d’une immense forêt tropicale peuplée de faune sauvage. Il est possible de visiter Tikal à l’aube ou au crépuscule. Quelques hôtels se trouvent à l’entrée du parc. Tu peux louer une tente ou un hamac et dormir sur place au milieu des singes hurleurs et différents animaux de la jungle. De même, des tours sont organisés au départ de Florès.

Florès est une très jolie petite cité insulaire située sur le lac Petén Itza. La ville est très colorée et jonchée de petits bars et restaurants. De nombreux points de vue offrent de magnifiques perspectives sur le lac. En lancha, tu peux rejoindre quelques villages typiques sur l’autre rive comme San Miguel. Florès n’est pas très représentative du Guatemala typique. Elle vaut cependant le détour si tu souhaites passer quelques jours autour du lac Petén Itza avant d’aller visiter les ruines de Tikal. 

Rio Dulce, Livingston et le lac Izabal

À l’extrême ouest du Guatemala, entre les frontières du Bélize et du Honduras, une petite frange de territoire possède un accès sur l’océan Atlantique.

Sur les rives du lac Izabal se situent diverses cités balnéaires comme El Remate ou El Estor où tu pourras te baigner dans le lac ou des sources d’eau chaude puis profiter de splendides couchers de soleil. Au bout du lac se trouve Rio Dulce. Localisée à un grand carrefour commercial routier et maritime, la ville en elle-même a peu d’intérêt. En revanche, la navigation sur le fleuve du même nom est une chouette expédition, en particulier pour les amateurs d’oiseaux lacustres. C’est aussi l’unique moyen de rejoindre Livingston, un petit coin de Caraïbes où se termine le territoire du Guatemala.

Ce pays d’Amérique centrale et son peuple fabuleux ont beaucoup à offrir. De ce fait, c’est un véritable concentré de diversité. Si tu cherches un territoire atypique où mêler dépaysement, randonnées et découvertes culturelles sous un climat clément, c’est une destination que tu dois absolument envisager. On dit que les volcans sont les narines de la terre. Si tu as besoin de respirer, de changer d’air, le Guatemala remplira tes poumons de joie.

⏩ Profite de voyager au Guatemala, dans une région où la nature et la culture traditionnelle sont encore bien préservées, pour pratiquer un tourisme durable !

Melody Rabiet